Vous êtes ici

Problèmes liés aux chauves souris

Une chauve-souris est entrée dans votre maison ?
Une colonie s'est installée sous les tuiles de votre toiture ou terrasse couverte ?
Les chauves-souris ne vous dérangent pas mais vous avez un problème avec le guano ?

De juin à fin août, les interventions sur les gîtes à chauves-souris doivent être proscrites. En effet, les mères élèvent leurs uniques petits à cette période. Une intervention aurait des conséquences très graves sur la survie des mères et des bébés.

Une chauve-souris est entrée dans votre maison :

Qu'il est bon de dormir la fenêtre ouverte lors d'une belle nuit estivale... les chauves-souris ne vous contrediront pas ! il est même possible que l'une d'elle vienne vous rendre visite pendant la nuit ! oh pas de panique, vous briseriez toute la poésie d'une telle intrusion ! la chauve-souris est très curieuse et aime connaître son territoire. Tous les éléments paysagés font l'objet de prospections nocturnes méticuleuses, votre maison n'y échappe pas. Si la fenêtre de votre chambre est ouverte, elle peut y venir pour connaître ce nouvel espace. Ne craignez rien ! elle tourne dans la pièce pour bien la cartographier, repérer d'éventuels points d'accroche et manger les moustiques qui s'y trouvent. Parfois, elle peut décider de se suspendre à une poutre pour se nettoyer ou dormir quelques minutes. C'est alors le moment privilégier pour l'observer se faire une toilette ou... pour vous rendormir ! La chauve-souris partira d'elle même après quelques instants. Ce n'est pas la peine de lui courir après, vous l'affoleriez, vous vous épuiseriez et stresseriez inutilement et vous en garderiez un mauvais souvenir. Le mieux est vraiment de ne pas bouger de son lit !
Si les visites sont trop fréquentes à votre goût, une simple moustiquaire à votre fenêtre règlera ce petit souci.
S'il fallait absolument l'attraper, faites-le avec un tissu et avec délicatesse pour ne pas lui casser une ailes. Une fois l'animal tenu, remettez le dehors.

Une colonie s'est installée chez vous :

Parmi les 30 espèces qui sont répertoriées dans la région PACA, certaines aiment ce nicher dans les habitations humaines. Cabanons, granges, maisons anciennes ou neuves sont autant de gîtes que les chauves-souris peuvent utiliser. Les femelles, qui ne mettent bas qu'un unique petit par an, recherchent des gîtes chauds. La température idéale étant de 25 à 28°C. Elles sont très exigentes quant à la qualité du gîte et des chauves-souris qui logent entre les tuiles d'une toiture, comme les Pipistrelles, n'aimeront pas le grenier d'une vieille maison ou l'intérieur d'un cabanon. Ces derniers gîtes sont par contre très recherchés par le Petit rhinolophe, qui recherche des volumes important (grenier) plutôt que des endroits exigus (derrière un volet, sous les tuiles).

Ultime gîte !

Il faut savoir que les chauves-souris sont malmenées par de nombreuses activités humaines. C'est ainsi que leur gîtes naturels disparaissent de plus en plus : l'abbatage des arbres morts ou creux, l'arrachage des haies, le nettoyage des falaises qui surplombent une route ou qui sont équipées pour l'escalade, le foudroyage des anciennes mines, les incendies, les grands travaux "anti-inondation" dans les rivières et les ripisylves, l'aménagement des cabanons, granges et grenier en habitation, la sur-urbanisation, etc, sont autant de facteurs qui font que de nombreuses espèces disparaissent de secteurs et de régions entières. Certaines ont comme ultime solution de se réfugier dans les habitations neuves...

De petits locataires responsables qui paient leur loyer !

Les chauves-souris ne sont pas des rongeurs, elles ne s'attaqueront donc pas à vos fils électriques ou isolations. Elles ne font pas de nid et utilisent des espaces existants. Donc rien à craindre pour votre maison !
Souvent, vous trouverez par terre sur la terrase ou sur le mur des petites crottes noires de la taille d'un grain de riz, c'est le guano de chauve-souris. Bien que cela puisse vous gêner, il faut savoir que c'est l'un des meilleurs engrais animal. N'hésitez pas à le mettre dans vos plantes ou votre potager ! Il est composé de fins débris d'insecte riches en minéraux et est directement assimilable par la plante. Sa composition organique est : azote 12%, anhydride phosphorique 8% et oxyde de potassium 3%. Bien au delà d'une petite crotte, c'est un loyer en nature qu'elles vous payent !

Le guano vous gêne !

Dans le cas d'une colonie importante, il est possible que le guano soit quand même une gêne. Plusieurs cas sont possibles :

la colonie est à l'intérieur du grenier :
il y a en général un tas de guano sous les zones d'accrochage habituelles et des projections de quelques crottes ici et là. L'idéal est donc d'installer, quand les chauves-souris sont absentes, une bache plastique sous leurs reposoirs habituels et des vieux draps sur les cartons ou meubles que vous voulez conserver propre, cela les protégera également de la poussière. La bache plastique permettra de surcroît de récupérer plus facilement le guano. Sachez que certaines personnes qui n'ont pas l'utilité du guano, le donnent pour le compost municipal... attention, la récolte se fera lorsque les chauves-souris ont quitté le grenier, en septembre.

la colonie est sous les tuiles :
les Pipistrelles aiment se loger sous les tuiles des toitures et terrasses couvertes. Une colonie peut compter 20 ou 30 femelles. Une Pipistrelle pèse un demi-sucre, c'est-à-dire 4g ! et elle mange l'équivalent de 3000 moustiques par nuit ! Si généralement elles sont discrètes et passent inaperçues, en été, les femelles allaitantes font des aller-retours entre leurs territoires de chasse et leur gîte pour allaiter leur unique bébé, ce qui peut vous donner l'impression d'être envahi.
Lorsqu'elles logent sous votre toiture ou derrière la poutre qui est contre votre façade, le guano tombe le long du mur et il est très simple de faire un aménagement. Il suffit d'installer une planchette ou une gouttière à l'aplomb de là où se trouve les animaux ou de l'entrée de leur cachette. Cette installation stoppera les crottes dans leur chute et évitera qu'elles ne tombent au bas de votre mur.
Les crottes qui sont collées à la façade, se nettoient très bien avec un balai brosse. Elles partent facilement lors d'une pluie ou avec les jours qui passent.

Il est moins facile d'aménager la toiture d'une terrasse qui est occupée par une colonie, mais en mesure urgente, vous pouvez tendre un tissu là où tombe le guano. Il suffit de le tendre plus ou moins en fonction de votre préférence et de le fixer sur les chevrons avec des punaises par exemple. Ainsi, le guano sera retenu par le tissu et ne tombera plus sur votre salon d'été. Le guano séche très vite et devient de la poussière, si nécessaire, vous pourrez "vider" le tissu toutes les 3 semaines environ. N'oubliez pas : mettez-le dans votre potager ou vos fleurs. Et ne soyez pas inquièt, sous nos contrées, le guano ne présente absolument aucun souci pour la santé.